Mali : nouvelle phase

47

MALI – Bamako 02/07/13. La situation sécuritaire au Mali entre dans une nouvelle phase ce lundi 1er Juillet. Une cérémonie de réconciliation nationale des forces armées maliennes avait eu lieu le 26 juin dernier dans tout le pays.

Plusieurs chefs des forces armées maliennes étaient présents, dont le chef du putsch de 2012, Amadou Haya Sonogo, et entouraient le président malien par Interim, Dioucuonda Traoré. 

Le Quai d’Orsay a fait savoir au sein d’un communiqué de presse du 1er Juillet que désormais la Mission Internationale de Soutien au Mali passait sous contrôle des Nations Unies en devenant la MINUSMA. Cette mission des Nations Unies est formée de quelques 6.000 casques bleus déployé dans tout le pays, en particulier dans les villes du nord, dont les villes clé comme Kidal. Instituée par la résolution 2100 du conseil de sécurité de l’ONU, la MINUSMA pourra voir ses effectifs gonfler jusqu’à 11.200 militaires et 1.440 policiers soutenus par les experts civils.

Les hommes de la mission des Nations Unies devront aider les force maliennes à stabiliser le pays et à accompagner les autorités maliennes pour la réalisation du processus de transition politique entamé par l’accord intérimaire signé à la mi Juin dernier à Ouagadougou. La MINUSMA a été placée sous l’autorité du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Bert Koenders. Les forces françaises présentes au Mali, prévues en réductions, pourront intervenir en appui à la Mission si demandé.